• Chapitre 2

    Une annonce pas super !

     Je me réveilla regarda le réveil : 7h30. J'avais encore envie de dormir mais ne trouvai pas le sommeil. Je bondis alors de mon lit et mit mes chaussons. Ma mère ne devait pas être encore levé. J'alla à ma fenêtre et ouvris les volets. D'un coup j'entendis des grinçements sur ma porte. J'eus peur, très peur ! Scream venait me chercher ? J'était terroriser ! Je sauta dans mon lit et me cacha sous la couette. On aurait plus croire une énorme tortue ! Mais tout le monde sais bien que les big turtle : sa n'existe pas ! Quoi-que ? Alors que je m'interrogeait sur les big turtle le grinçement recommença ! Sous la couette je regarda par un trou pour voir une ombre armée d'un couteau, mais déceptions il n'y avait rien !

     Je passa ma main dans un trou et attrapa mon téléphone. Je sélectionna "Mily Hase" et envoyé un texto :

    ∴Tu auras été ma meilleure amie depuis mes 5 ans. Merci beaucoup pour tout ceux que t'as fait ! Je t'aime, adieu... ∴

     Je me suis alors dit qu'elle allait me prendre pour une folle vu que c'est pas tout les jours qu'on reçoit un message comme sa mais elle me répondit :

    ∴Haha ! Trop délire ton message ! Continue à me faire des blagues comme sa !

    Tchoose Mily ! ;D∴

     Et bah au moins elle ne m'aura pas pris pour une folle mais au contraire pour une humoriste ! Je me mis alors la main toute entière sur le visage. On ne pouvait pas la changer, c'était Mily et on ne pouvait pas la changer c'était sa nature. Mets bon comme même ! Imaginez recevoir ce genre de message de la part de votre meilleure ami. Quelle est votre réaction ? Moi sa serait : " Attends tu blagues là ? Si il y a un problème demande moi, je serai toujours là !" Sa serait pas sa vous ? Enfin peu importe c'est Mily !

     Le grinçement recommença ! Je pris mon courage à deux mains et m'approcha de cette porte qui était "hanté" ? J'ouvris alors la porte et ... rien ! Je baissa la tête et un chat noir !

       - Ahhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!

     Puis après la peur je le reconnu. C'était Mystique, notre nouveau chat. Géniale ..! Vous vous rappelez du chat noir qui m'a fait avoir la frousse ? Et bien ma mère l'avait recueilli ! Et maintenant je vivais sous le même toit qu'un chat alors que j'ai peur des CHATS ! [Pour plus de compréhension aller lire le chap. 1 :)] Mais maintenant c'est que quand je me promène dans ma maison et bien j'ai peur de tomber sur lui !

     Je regarda la porte et là j'eu un petit cris aiguës qui sorta de ma bouche : Mystique avait bousillé ma porte ! Ma mère allait me tuer ! Dans ma tête j'était déjà considéré comme morte. C'est sur ! Ma mère allait me faire la tête, m'ignoré. Puis j'ai entendue une porte s'ouvrir. C'était elle ! Ma mère... Elle avait les cheveux tout ébouriffé et une tête de zombie. Si je ne l'a connaissait pas j'aurais flippé à mort ! Elle m'a regardé et d'un clignement d'œil a vu la porte. Mon cœur battait la chamade ! Allait-elle descendre pour prendre un couteau et me tuer ou bien ne rien dire ? Elle m'a juste lancé un pauvre "Bonjour ma chérie, bien dormi ?" et est descendu. Bon et bien sa c'est fait ! Je descendis et m'arrêta devant elle. Ma mère était en train de préparer le petit déjeuner. Et sans me regardait me dit :

       - Ne t'inquiète pas je vais rien te dire. Je sais très bien que c'est Mystique qui a fait sa.

       - OK. Mais sa va pas ?

     Elle me jeta un regard du coin de l'œil et ajouta :

       - Tu vas être transférée dans une nouvelle école.

     Ma première réaction à était : "De quoi est-ce qu'elle me parle ?" Puis la deuxième : "Je vais être transférée ? Mais de quoi elle parle ?" Puis la troisième :

       - QUOI ?! Mais comment sa ? C'est impossible j'ai des amie ici et je ne veux pas les quitter !

       - Je sais bien... Sa va être un collège très réputé. Tu vivras dans un dortoir et tu auras une colocataire. Tu pourras me rendre visite que pendant les vacances... Tu vas me manquer mais je suis obligé. une larme à alors coulé sur sa joue pour s'écraser par terre Comme je sais que tu tiens beaucoup à Mily, j'ai demandé à sa mère si elle pouvait mettre sa fille dans le même collège que toi. Je n'ai toujours pas eu de réponse...

       - Et si elle n'accepte pas ? Et puis ne pas pouvoir te voir jusqu'au vacance c'est impossible ! Cette école est si loin que sa pour que tu me mettes en dortoir ?

     Elle prit un mouchoir et se frotta les yeux avec avant qu'elle ne me réponde par une réponse brève :

       - C'est à 1h de route.

     Je n'avais plus rien à dire. Elle m'avait littéralement clouées le bec. Mystique arriva par derrière et pour la première fois je n'en avais pas peur. Au contraire j'avais envie de la serrer dans mes bras comme une peluche. Je monta dans ma chambre et sauta sur mon lit pleurant de toute mes larmes en serrant contre moi mon téléphone...

    [A suivre]


    1 commentaire
  • Chapitre 1

     Je mets la pagaille pour un chat

     

    Il fait très froid. J'ai l'impression que je vais mourir. A l'aide quelqu'un !

       - Et sa va ? Tu gigotais tellement que j'en ai eu peur.

       - Ah maman c'est toi...

       - Qu'est-ce qui y a ?

       - Non non rien... J'ai juste fait un cauchemar.

       - Au si c'est juste sa, tout va bien ! Bon ton p'tit déj' et près, descend quand tu seras prêtes.

     Et elle partie descendre les escaliers. Pour elle "quand tu seras prêtes" veut dire : quand tu te seras habiller et coiffer. Mais j'avais trop la flemme pour le faire, alors j'ai mis mes chausson et me suis hâtait à la porte. Je me retourne et ceux que je vois, c'est... et bien... un chat !

     D'un bond je sursaute. Un chat noir corbeau était apparus à la fenêtre de ma chambre. Il était beau certes, mais il me regardait avec ses yeux vert grand ouverts. Ca fesait flippait de plus que les chats sont mes meilleures ennemis ! Je me suis donc hâtait de descendre les marches et à la dernières j'ai sauté. Ma mère chantait un petit air d'une chanson inconnu pour moi. Elle préparait des muffins. Sa avait l'air délicieux ! Je suis allai m'installer dans le canapé et ai allumé la télé. Ma mère est arrivé par derrière et m'a dit ceux que j'entends tout les matins (et que je ne voudrais pas) en me levant :

       - Va t'habiller avant de t'installer !

       - Oui m'man.

     Je suis donc repartie dans ma chambre en pensant au chat de tout à l'heure en espérant qu'il soit parti. J'ouvris la porte et par malheur je vis le chat noir allonger sur mon lit. Je me suis mise à me détester quand j'ai vu que j'avais laisser ouvert ma fenêtre ! Le chat avait surement due rentrer par là.

     J'ai donc tourner autour de mon lit en étant silencieuse de façon à ceux qu'il ne m'entende pas et que par malheur il me saute dessus ! Je vais vous dire : les chats je les aimes vu que c'est beau, mais quand j'avais 4 ans je me suis fait une belle "petite" entaille sur le ventre à cause d'un chat justement (et ça m'en a laisser une cicatrice). Alors maintenant vous comprenez pourquoi je fuis un chat ?  Bref, je venais enfin de rejoindre mon armoire qui et de l'autre côtés de ma chambre, à côtés de mon lit. Et un malheur venait de faire son entrer : la porte de l'armoire grinçât et le chat ouvrit son œil. J'ai émit un petit "Aïe" car c'est ceux que je redoutais le plus ! Il a redressé ses oreilles et a miaulé. Je me suis inventé tout plein de chose comme quoi il disait : "Mais qui ma réveiller ! Qu'il se rendent et j'en ferais un humain en brochette !". J'ai pris mes pied à mon cou en criant et me suis enfuit dans les WC car c'était la salle la plus proche de ma chambre. Ma mère m'avait surement entendue alors elle est montée et m'a dit :

       - Sa va la d'dans ?

       - Non non ! Rien ne va ! Un chat est dans ma chambre !

       - C'est juste un chat. Attends je vais voir.

     Rien c'est passé. Alors je me suis dit que le chat avait due la tuée et la mettre en brochette comme il l'avait dit (enfin le chat n'avait pas parlé, j'avais juste imaginé) Puis d'un coup j'ai entendue une "Oh" puis un "Ah". Alors j'ai pris mon courage à deux mains et je suis sortie des WC et me suis penché par la porte de ma chambre pour voir ce qui se passait. J'ai été horrifié de se que j'ai vu ! Je ne veux pas dire que le chat l'avait vraiment mis en brochette mais que ma mère était assise la main tendu vers le chat qui la léchait.

       - Hein ? Mais alors il ne t'as pas mis en brochette ? ai-je demandé

     Elle m'a regardé avec de gros yeux, puis s'est mise à rigoler.

       - Mais voyons ceux n'est qu'un chat ! Il ne te fera pas de mal ! La fois où avais 4 ans, c'est juste que la chance n'était pas avec toi.

       - Mais maman ! C'est un chat noir, et qu'est-ce qu'on dit sur eux ? Qu'il porte malheur !

       - Ce sont juste des rumeurs, mais ne t'inquiète pas ce n'est pas vrai. elle sourie puis reprit Et si on l'adoptait ?

     J'ai cru que j'allais avoir une attaque ! Moi ? Vivre sous le même toit qu'un chat ? Pas question ! J'en ai beaucoup trop peur pour en adoptait un ! Ma mère avait due perdre la tête ou quelque chose comme sa. Je me suis sentie trahie. Allez-y ! Vous pouvez me traité de bébé je m'en fiche complétement ! J'en ai la phobie des chats moi, et c'est pas le lendemain que j'en aurais plus peur !

       - Alors tu veux bien ma chérie ? a t-elle repris

     J'ai fait comme si je n'avais rien entendue. Je les ai contournés. Je suis aller à mon armoire (qui était resté ouverte) et j'ai pris un pull bleu avec une veste grise, un jeans foncés et des chaussettes et je suis partie dans la salle de bains sous les regards de ma mère et des yeux vert du chat qui me faisait encore plus flippé de les voir de plus prés.

     Je me suis enfermé dans la salle de bain et me suis pris une douche pour me changer les idées. Je me suis ensuite habillé et me suis fait une queue de cheval. Je suis sortie et me suis dirigé vers le salon ou j'ai pris mon p'tit déj'. Ma mère était dans le jardin à joué avec le chat. A un moment elle m'a regardé mais j'ai fait comme si je ne l'avais pas vu. J'avais honte de me conduire comme sa mais j'y pouvais rien, c'était mon tempérament. J'ai regardé une dernière fois dehors en me demandant combien de temps sa faisait que je n'avais pas joué avec ma mère comme sa. 1 ans ou 2 peut-être... Je suis allée dans le couloir et j'ai par malheur croisé une photos de ma famille. Sur cette photo j'avais 8 ans. Ma mère et mon père était là aussi. Ma mère souriait et mon me caressait les cheveux en souriant et moi j'avais le sourire au lèvre. Je me mis à rigoler en voyant ma tête parce qu'il me manquait des dents. Puis j'ai regardai mon père. Il me manquait... je me demandait s'il allait bien... je pensais que oui vu que maintenant il était au ciel !

    [A suivre]


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique